Laeticia Hallyday, arnaque, sommes ahurissantes, son nom cité …

0
1800

Le nom de Laeticia Hallyday apparait dans une affaire trouble découverte sur le réseau social Instagram.

C’est le magazine Public qui rapporte la nouvelle dans son édition du 17 avril. La veuve du taulier aurait servi d’appât à un pirate sur Instagram. L’indélicat a créé un compte qu’il a nommé « Hallyday Laeticia Administrateur », à travers lequel il propose des services au nom de cette dernière.

Plus précisément des « tête-à-tête avec elle et ses filles », contre la rondelette somme de « 150 euros ». « Si vous recevez un message proposant une rencontre avec elle (Laeticia Hallyday), ne réservez pas vos billets pour Los Angeles ! Il s’agit bien sûr d’une arnaque », prévient le magazine.

Laeticia Hallyday, toujours confinée à Los Angeles avec ses filles, n’a pas réagi à cette information. Pourtant, ce n’est pas la première fois que la fiancée de Pascal Balland fait face à une telle situation. Des années plus tôt, la mère de famille et ses filles se faisaient « voler » leur identité.

« Laeticia Hallyday et ses filles Jade et Joy pourraient prochainement voir leur identité exploitée à des fins commerciales. Un habitant de Cavaillon, dans le Vaucluse, a réussi à faire valider le dépôt de leurs noms en tant que marques par l’INPI », rapportait Voici.

Les avocats de la veuve du chanteur avaient alors tenté de faire opposition à cette requête. « Dans une décision rendue le lundi 24 septembre, l’INPI a jugé l’opposition à ce dépôt irrecevable », expliquait le site Voici. Il précisait que l’administration avait estimé que «‘‘personne ne peut officiellement défendre les intérêts de la marque Hallyday’’ tant que l’affaire de l’héritage de l’idole des jeunes n’est pas officiellement résolue »

La blonde de 45 ans a encore plusieurs batailles judiciaires auxquelles elle doit faire face. Notamment celle relative à l’héritage du taulier qui a divisé le clan Johnny Hallyday depuis sa disparition en décembre 2017.  Les conclusions des deux parties sont attendues pour les prochaines semaines, si le confinement ne bouleverse pas les dates arrêtées.

Laisser un commentaire