Daniel Guichard, ses démons vaincus, étonnantes révélations !

0
1776

Plus de trente ans après, le chanteur est revenu sur ses anciens démons qu’il est parvenu à vaincre: l’alcool et la cigarette.

Daniel Guichard a bien failli perdre la vie à cause de cette dépendance à l’alcool et au tabac. Si bien qu’il n’a plus vraiment eu le choix, entre y mettre un terme ou se retrouver prématurément six pieds sous terre. Totalement guéri aujourd’hui, le chanteur a décidé de ne plus renouer avec ses anciennes habitudes.

«Imagi­nez quelqu’un dans ce cas de figure, qui n’aime pas monter dans une voiture, déteste la route, les monda­ni­tés… Et qui n’est pas toujours bien entouré. Il y a deux options : soit vous passez votre temps à vous foutre sur la gueule avec tout le monde, soit vous picolez pour oublier », expliquait-il dans les colonnes de Ici Paris.

Et l’interprète de ‘‘Mon vieux’’ avait choisi à cette période plutôt sombre de sa vie, de « picoler pour oublier». Aussi, en même temps qu’il enchaine les concerts, les verres de whisky et les paquets de cigarette suivent en nombre tout aussi croissant. Il boit « à raison de trois à quatre bouteilles par jour. Et autant de paquets de Gitanes ».

« Mais bon, c’est fini depuis 30 ans tout ça ». Oui, le chanteur qui n’a cependant « jamais touché à la came, sous quelque forme que ce soit », est « clean » depuis plusieurs années et s’éloigne chaque jour de cette période peu reluisante de sa vie.

« Ta voix n’a pas changé ? Quand tu as arrêté de picoler –parce que tu faisais fort à une époque – tu as eu des problèmes de voix, je crois », lui demandait Michel Drucker dans son émission Vivement Dimanche sur France 2. « Oui. Quand j’ai arrêté de picoler et de fumer. J’ai un peu dérouillé pendant quelques jours, parce que, pour contrôler ma voix, ce n’était plus possible. Et très vite, c’est revenu. Ca fait maintenant trente-quatre ans », avait-il répondu.Depuis, pour surmonter son dégout des voyages en route « mal entouré », Daniel Guichard a opté pour un camping-car. « Je roule à mon rythme. Et puis mon camion, c’est comme ma maison. J’ai deux plumards, une cuisine, une salle de bains et je suis pénard », déclare-t-il.

Laisser un commentaire