Top Chef, un célèbre chef cuisinier accusé d’agressions sexuelles …

0
124754

Depuis plusieurs années maintenant, Top Chef est devenu une référence absolu dans le monde de la cuisine et de la télévision dans notre pays. Si vous ne connaissez pas cette émission le principe est simple. 

En effet Top Chef a pris de nombreux point du monde de la télé-réalité a su les adapter au concept de la cuisine. Ainsi, en début d’aventure ce sont un groupe de cuisinier en herbe qui sont réunis. 

Chaque semaine, ils devront participer à toute une série d’épreuves sur un thème donnée et les moins productifs seront éliminés de la compétition chaque semaine. Bien sûr, pas question ici de villa ou de prise de becs. 

En effet, c’est la cuisine qui est mise au coeur du programme, même si sous la pression quelques mots peuvent parfois échapper de la pensée des participants. Au final, c’est un cuisinier d’exception qui repart avec le titre. 

Pour s’en assurer, l’émission a réellement mis le paquet en constituant un jury composé d’expert en cuisine, mais qui est aussi habile à la télévision. On retrouve notamment Philippe Etchebest qu’on a plus besoin de présenter. 

De graves accusations 

Mais voilà sans doute un pub que Top Chef aurait bien aimé évité bien que l’émission ne soit pas en elle même impliquée dans ce qui ressemble très fort à un énorme scandale. En effet, un ancien candidat est accusé de harcèlement et agressions !

Néanmoins, on ne connaît pas le nom du jeune cuisinier visé par ces accusations. En effet, la  journaliste culinaire Julie Mathieu n’a pas souhaité divulguer son nom lorsqu’elle a dénoncé ce qui serait arrivé à plusieurs femmes. 

Pour elle, ce fut un choc d’apprendre cela et elle a décidé de prendre plusieurs résolutions; La première a été de partager ce message sans toutefois citer de nom par respect pour les victimes et la présomption d’innocence. 

Elle a toutefois annoncé qu’elle ne parlerait plus du chef incriminé dans ses prochains articles de ses magazines et qu’il ne sera plus non plus évoqué sur les réseaux sociaux le temps que l’affaire soit jugé.  

Laisser un commentaire