Sylvie Vartan, Darina bloquée, dangereux retour d’un rappeur

0
13244

Une vidéo de Darina Scotti a été réprouvée sur les réseaux sociaux. La fille et la mère auraient du mal à le digérer.

A l’occasion de la Journée internationale de la femme, Darina Scotti, que le magazine France Dimanche affirmait fâchée avec sa mère, avait rendu un hommage à celle-ci à travers une photo d’elle prise au Bahamas. Sylvie Vartan, qui souhaitait d’ailleurs rendre visite à sa fille, n’a pu effectuer le voyage sur Paris à cause des mesures restrictives liées au coronavirus.

La chanteuse rappelait dans les colonnes de Gala la première fois qu’elle a prise sa fille dans ses bras : « Quand j’ai serré Darina pour la première fois contre moi, mon cœur s’est arrêté de battre (…) Elle est exactement comme je l’imaginais dans mes rêves. J’ai toujours voulu avoir une grande famille ».

« David avait comblé toutes mes attentes, je rêvais aussi d’avoir une petite fille », poursuivait Sylvie Vartan, précisant que Darina signifie « cadeau de Dieu ». Cet amour, sa fille le lui rend bien en publiant régulièrement des photos de sa mère où elle crie en légende son amour pour elle : « Je t’aime ».

Comme avec ce cliché sur lequel on voit la chanteuse les bras tendus pour prendre la petite Darina âgée de quelques mois à peine. Il s’agit du jour où Sylvie Vartan l’a vu pour la première fois en 1997 à Sofia, en Bulgarie. «L’amour au premier regard existe. Je t’aime», a écrit Darina en légende à l’attention de sa maman.

La fille de Sylvie Vartan est très présente sur la toile. Employée par une chaine de télévision, elle partage régulièrement des vidéos avec ses fans sur Instagram. Récemment, elle n’aurait pas du tout apprécié la censure d’une de ses vidéos publiée sur le réseau social.

Si on sait que la vidéo a été bloquée pour violation des droits d’auteur par le rappeur FatJoe, on ignore toutefois tout sur le dénouement de cette action. Darina Scotti reste tout de même présente sur Instagram où elle compte plus de 5000 followers et près de 500 likes pour chaque cliché.

Laisser un commentaire