Sarah Knafo et Eric Zemmour, problème de santé – soutien de dernière minute

0
351

La campagne présidentielle bat son plein depuis plusieurs semaines. Un candidat a créé la surprise, il y a quelques mois en annonçant sa candidature à l’élection présidentielle. Il s’agit bien évidement du polémiste d’extrême droite, Eric Zemmour, qui a connu une ascien fulgurante depuis le début de la campagne.

S’il ne mâche pas ses mots lors de ses apparitions à lé télévision et durant ses meetings, sa candidature est en partie liée à une proche, qui est désormais sa bras droit et sa nouvelle compagne. La jeune, Sarah Knafo, âgée de 28 ans, est la directrice de communication de l’ex journaliste de Cnews.

Les tourtereaux ne se quittent plus, bien que père de trois grand enfants soit toujours mariés avec sa femme, l’avocate, Mylène C. Lors d’une interview récente à nos confrères de BFM? Eric Zemmour a enfin officialisé sa relation avec Sarah Knafo, qui a été la premier à le pousser à devenir candidat à l’élection présidentielle.

« Ma collaboratrice, ma compagne. Il n’y aurait pas eu de campagne sans Sarah Knafo. On s’arrêtera là (…). Il n’y a pas de première dame dans les institutions de la Ve République, donc les gens n’ont pas à savoir », a indiqué Eric Zemmour.

Avant de poursuivre : « Ma vie privée, c’est ma vie privée. Je n’ai pas à m’expliquer, je refuse toujours de répondre à ces questions, j’attaque les journaux. J’ai essayé d’être le plus sincère possible ». Si aujourd’hui il peut compter sur le soutien sans faille de Sarah Knafo, un autre pilier est désormais officiellement à ses côté.

Il s’agit de Philippe De Villiers, qui a récemment souffert d’un grave problème de santé. Il aurait été opéré récemment d’une péritonite. Aujourd’hui, il va bien et n’hésite pas à soutenir publiquement son ami, Eric Zemmour.

« Les antifas viennent perturber ses réunions, ce sont des agressions et on lui dénie le droit de la légitime défense », a-t-il lâché il y a quelques semaines, durant le premier meeting mouvementé du principal rival de Marine Le Pen.

Laisser un commentaire