Renaud souffrant, sa vérité sur ses dépendances nocives !

0
2000

Le chanteur qui vient de célébrer ses 70 ans s’est confié sur ses hantises et les démons contre lesquels il lutte depuis des années. 
Le chanteur se confiait lors d’une interview accordée à RTL. Ces confidences sont reprises par le magazine France Dimanche dans sa parution du 13 mai. Renaud évoque notamment ses problèmes avec l’alcool, parle sans détour des addictions auxquelles il a longtemps été sujet et de sa peur de mourir. 
« L’idée de la mort est toujours une angoisse: chaque jour, je me lève en me disant que c’est le dernier jour du reste de ma vie. Le tout doublé d’une paranoïa à toute épreuve! », a affirmé le papa de Lolita Séchan le 5 mai sur le plateau de RTL. Il est notamment revenu sur les drames auxquels il a fait face dans sa vie. 
Toutefois, Renaud peut être fier de lui aujourd’hui alors qu’il est parvenu à remporter la victoire sur son combat contre l’alcool. Depuis un an et demi, il n’a pas pris une seule goutte. « Par contre, je fume toujours comme un pompier », a regretté l’interprète de Mistral Gagnant qui a récemment soufflé sa 70e bougie. 
Presque dans le même âge, Jean-Pierre Pernaut a perdu la vie le 2 mars dernier des suites d’un cancer des poumons. Le journaliste regrettait peu de temps après le diagnostic de la maladie ne pas avoir suivi les recommandations l’invitant à arrêter de fumer. Renaud ne semble pour l’instant pas en avoir tirer de leçons. 
« Le stress, la vie, la perte de l’enfance, l’angoisse de vieillir, ne pas voir grandir mes enfants, ma fille Lolita, qui est une vraie femme, 41 ans, Malone, qui va avoir 16 ans le 14 juillet… », rapporte encore Le Parisien des propos du chanteur qui suit un traitement pour se sortir de cette mélancolie. 
« Je suis une psychothérapie en ce moment, la psy est très sympathique, mais elle n’a pas encore réussi à trouver. Mes copains non plus. Mais ça va aller », déclare Renaud qui est ces derniers mois resté absent du paysage médiatique. Le chanteur revient ainsi avec un nouvel opus dans les bacs baptisé Métèque. 

Laisser un commentaire