Prince Harry et Meghan Markle, le calvaire s’abat sur Charles – Un début sous haute tension 

0
1118

Le prince Harry ne réussira pas, à travers ses déballages sur les membres de la famille royale, à mettre à mal la monarchie, d’après cet expert royal.

Loin d’une véritable réconciliation, les funérailles de la reine Elizabeth II se présentent plutôt comme un temps de répit concernant la « querelle » entre le prince Harry et les autres membres de la famille royale, particulièrement son père le roi  Charles et son frère aîné le prince William, désormais prince de Galles. 

Quoiqu’il se soit affiché proche des autres membres de la famille royale ces derniers jours, le mari de Meghan Markle n’aurait pas rénoncé à publier sa biographie qui mettrait à mal son père, le roi Charles. Il espère bien régler ses comptes. D’après Tom Bower qui s’exprimait à ce sujet dans Talk TV, la sortie de l’ouvrage est prévue pour l’automne.

« On m’a dit ce soir que Harry insiste pour que le livre soit publié en novembre. C’est étonnant. Apparemment, les éditeurs ne sont pas très surs, mais il dit que s’ils ne le publient pas, c’est une rupture de contrat, c’est ce qu’on m’a dit », a affirmé le journaliste qui a sorti un livre à charge sur Meghan Markle. 

« Si ce livre est aussi mauvais que le palais le craint, l’enfer va se déchainer à sa publication, et la fureur qui s’ensuivra pourrait mettre à mal le règne du roi Charles III avant même qu’il n’ait commencé. Donc, si Harry veut sincèrement nous faire croire qu’il a le désir d »honorer » son père, comme il l’a dit aujourd’hui, il devrait déchirer son contrat lucratif avec Penguin Random House et annuler le livre », a déclaré le journaliste. 

Seulement, entre temps, il a revu son jugement. L’avenir de la monarchie ne serait pas en danger. « Beaucoup de gens craignaient pour l’avenir de la monarchie sans feu la reine. J’ai moi-même eu des doutes. Mais plus je vois et j’entends le roi CHarles III, plus je suis rassuré quant à l’avenir de notre monarchie », a affirmé Piers Morgan.  

Le prince Harry et son épouse avaient déjà agacé la monarchie il y a quelque temps avec l’interview qu’ils avaient accordé à la journaliste Oprah Winfrey. Meghan Markle avait accusé les membres de la famille royale d’avoir eu une attitude raciste envers son fils qui n’était pas encore né, en plus d’évoquer des pensées de suicide qu’elle aurait eu. 

Laisser un commentaire