Michel Drucker : l’animateur au salaire mirobolant refuse de prendre sa retraite !

0
60

Il est une figure emblématique du petit écran en France. Le doyen des animateurs, Michel Drucker est à la tête d’une carrière exceptionnelle, qui a marqué les esprits des français. Celui qui anime l’émission incontournable ‘Vivement Dimanche’ a été confronté récemment une opération très douloureuse. Suite à une visite de routine chez le médecin, ce dernier lui révèle que son coeur est en « mauvaise état », et qu’il doit être hospitalisé.

Une hospitalisation sous haute tension

Alors que son mode de vie a toujours été très sains (repas équilibré, sport au quotidien et jamais d’alcool), le mari de Dany Saval pense avoir l’explication liée à son problème de santé. « Je pense que c’est le stress parce que je fais ce métier depuis près de soixante ans et j’avais déjà ce stress quand j’étais gamin. Je suis très inquiet. C’est l’héritage familial », a-t-il indiqué récemment.

Avant de poursuivre : « C’est mon père qui nous a laissé, avant de partir, toute l’anxiété qui l’a habité toute sa vie. Et, moi, je pense que c’est le stress qui m’a touché. ». L’animateur de 79 ans a subi une opération du coeur de plus de huit heures et il a bien pensé que sa dernière heure était arrivée.

Une vision d’horreur

« Je subis plusieurs échographies œsophagiennes, une horreur ! Je suis sous perfusion d’antibiotiques 24 heures sur 24, mais le germe résiste. Je souffre d’une endocardite infectieuse. Le 20 septembre, le professeur Hagège m’annonce qu’il faut opérer, changer la valve mitrale. Le chirurgien en profitera pour réduire le muscle cardiaque. Il me révèle aussi que j’ai trois coronaires bouchées et qu’un triple pontage s’impose. Je suis abasourdi, compte tenu de mon hygiène de vie », a-t-il indiqué auprès de nos confrères de Paris Match.

Absent du petit écran pendant plusieurs mois, Michel Drucker est revenu dans son émission avec un plaisir et une immense fierté. Malgré son âge avancé, la star de la télévision a confié qu’il n’envisageait pas de prendre sa retraite. Son métier est sa raison de vivre, selon l’animateur.

Jusqu’à la dernière minute …

« Je ne sais toujours pas où je serai en septembre. J’arrive en fin de cycle avec le service public. Je réfléchis à une belle fin. (…) On me dit que ce n’est pas encore l’heure. Toutes les émissions que je fais marchent encore très fort. Je me dis que c’est peut-être le moment d’arrêter justement. Mais peut-être que je vais prolonger d’un an ou deux. », a confié celui qui perçoit plus de 40 000 euros par mois.

Laisser un commentaire