Melissa Gilbert ‘La petite maison de la prairie’ dévoile le traumatisme vécu durant le tournage.

0
1475

Melissa Gilbert n’avait que neuf ans lorsqu’elle a été choisie pour le rôle de Laura Ingalls Wilder, le rôle principal de La petite maison dans la prairie. Mélissa Gilbert se souvient avec émotion de son passage sur le plateau, à commencer par son audition. Aujourd’hui, elle reste très fière par ce premier rôle qui l’a propulsé à la notoriété.

Elle a eu la chance de lire avec la star de la série Michael Landon et a ressenti instantanément une connexion bienveillante avec lui. Dans ses mémoires, Mélissa Gilbert n’a pas manqué d’éloges envers Michael Landon, qui lui a donné sa première chance dans le milieu du cinéma. « Il dégageait une énergie différente de celle des gens ordinaires. C’était une puissance plus élevée », a-t-elle indiqué.

L’une des nombreuses raisons pour lesquelles Mélissa Gilbert aimait passer son temps sur le plateau était l’environnement uni, heureux et familial. Alors que ses parents s’aimaient, sa vie familiale était en fait tumultueuse. Mélissa Gilbert a confié qu’elle a été encouragée à ne pas montrer d’émotion à la maison.

Ce n’était certainement pas le cas lors du tournage de La petite maison dans la prairie. La partie la plus difficile du tournage de la série ? Rentrer à la maison, selon Mélissa Gilbert. Elle s’était tellement attachée à ses collègues ainsi qu’à l’équipe de tournage, qu’elle considérait comme des membres à part entières de sa famille, que ce fut une déchirure au moment de couper les ponts.

« Le seul traumatisme sur le plateau de La petite Maison dans la prairie est survenu fin janvier, près de quatre semaines après le début du tournage, quand il était temps de plier bagage et de dire au revoir », écrit Mélissa Gilbert.  » J’ai eu du mal à rentrer chez moi », a-t-elle annoncé .

À la fin du tournage, Mélissa Gilbert a déclaré : « J’ai raté le travail et l’affirmation qui en découlait. Les attachements que j’avais faits aux gens me manquaient particulièrement, et j’étais au plus bas chaque fois que j’imaginais ne plus les revoir. ”

Laisser un commentaire