Louis Bertignac : confidences renversantes sur sa relation avec Carla Bruni, à l’époque mineure …

0
277

L’ex reine des podiums, Carla Bruni a été au centre de toutes les attentions ces derniers mois. Il faut dire que son couple avec l’ex président de la république, Nicolas Sarkozy a fait couler beaucoup d’encre Selon le magazine people Ici Paris, leur couple a longtemps été au bord de l’implosion. En cause, les nombreux confinements qui auraient eu de lourdes conséquences sur leur idylle.

En cette période très tendue, beaucoup de personnes tentent de passer le temps comme elles le peuvent. Quant à d’autres, la cohabitation avec l’autre partenaire reste très difficile. La promiscuité, le manque d’activité, les tensions liées au coronavirus dont on ignore la fin, amènent les couples à se disputer davantage et engendrent des tensions plus importantes qu’à l’accoutumée.

En outre, les problèmes judicaires de l’ex chef de l’Etat a également engendré de nombreuses tensions dans leur couple. « J’ai adopté une technique depuis dix ans : je fais comme si ça n’existait pas. Je ne comprends pas leur logique, je ne comprends pas ce que l’on nous reproche d’avoir fait. Il y a des moments où nous sommes indignés, d’autres où nous sommes fatigués. Mais le reste du temps on vit », a-t-elle indiqué à nos confrères de Gala.

Avant de poursuivre : « Notre façon de supporter ces épreuves est justement de ne jamais en parler entre nous. Comme ça, on réussit à vivre de la manière la plus tranquille possible. C’est comme ça qu’ils ne nous auront pas. Aussi parce que j’ai très confiance en lui et que cela va bien finir par finir… ».

Par ailleurs, récemment son ex compagnon, Louis Bertignac est revenu sur sa relation passionnée avec Carla Bruni, qui était mineure au moment des faits. A l’occasion de la sortie de son autobiographie baptisée « Jolie petite histoire », il a fait des confidences renversantes.

« La première année, je ne la considérais pas comme une fiancée, plutôt comme une petite groupie. « Je n’étais pas à l’aise dans son milieu, peut-être avais-je un a priori sur les riches. Et puis elle était toute jeune, je me voyais retomber en enfance, ça ne me plaisait pas », a-t-il indiqué.

Avant de souligner : « C’est vrai qu’il [ Nicolas Sarkozy] n’est pas très musicien, mais j’ai compris ce qui a pu l’attirer chez lui. Il est très attentionné, ce que je n’étais pas, ni Jagger, qui est pire que moi ».

Laisser un commentaire