Laurent Ruquier, terrorisé, agressé à Paris en plein jour …

0
9853

L’animateur vedette de France 2 a vécu un événement traumatisant récemment, alors qu’il se baladait en toute quiétude dans les rues de Paris.

Par ailleurs, Laurent Ruquier a été confronté à une année 2019 difficile. Le 2 novembre 2019, il a dû faire face au décès d’une amie très chère, qu’il connaissait depuis plus de quinze ans. Elle s’appelait Marie Laforêt. Ce jour là, il faisait également une douloureuse chute après avoir glissé de son escalier.

Cette chute a engendré une fracture du poignet gauche. Il a déclaré, par ailleurs, souffrir le martyr. D’autant plus que ses hurlements ont alerté les voisins, qui ont fini par contacter les secours. Aux urgences, il a été soigné avec trois broches et un plâtre qu’il a dû garder durant un mois et demi.

Il y a quelques semaines, Laurent Ruquier a dû faire face, au sein de la capitale, à une violente attaque alors qu’il se baladait avec Spinee, sa chienne, un labrador de couleur belge qu’il a adopté il y a deux ans. En réalité, la vraie victime de cette attaque était plutôt Spinee. 

« La pauvre bête s’est fait attaquer par l’un de ses congénères. Et il ne s’agissait pas d’un simple coup de croc dissuasif mais d’une morsure profonde. Comme il l’a expliqué le 5 février dans son émission Les Grosses Têtes, qu’il anime l’après-midi sur RTL, l’infortunée Spinee en gardera sans doute une cicatrice à vie ! », annoncent nos confrères de France Dimanche.

Le trublion de France 2, qui a souhaité ne pas révéler l’identité du propriétaire du chien qui a attaqué sa petite boule de poiles, a fini par révéler certains indices permettant de découvrir le nom de cet homme qui est célèbre.

« Si les deux maîtres ont réussi  à séparer leurs chiens avant que mort s’ensuive, la pacifique Spinee était néanmoins assez amochée. Elle a heureusement bien récupéré, comme le prouve le cliché que son maître a publié sur son compte Instagram, montrant sa belle blonde en pleine séance de toilettage ! », glisse la publication.

Laisser un commentaire