Jean-Marie Blanquer, mariage en catimini avec Anna Cabana

0
359

Jean-Marie Blanquer s’est marié avec la journaliste Anna Cabana, comme l’a révélé le 18 janvier Le Parisien. Le ministre est déjà père de quatre enfants.


Le magazine Closer s’est aussi intéressé à cette union qui s’est déroulée dans le Ve arrondissement de Paris. C’est dans l’intimité complète, plus de deux ans après le début de leur relation que la cérémonie a eu lieu. La maire Florence Berthout, Divers droite, aurait célébré « en catimini » le mariage, a rapporté la publication. 


Le ministre de l’Education nationale, souhaitant éviter d’attirer les curieux, suite à la polémique née de ses vacances à Ibiza, aurait patienter jusqu’à « la fermeture du bâtiment ». « Un étrange ballet s’est pourtant déroulé devant l’édifice de place du Panthéon », affirme Closer qui cependant ne dévoile aucun cliché de la cérémonie. 


Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana seraient arrivés « aux alentours de 18 heures », séparément. Ce n’est qu’à l’intérieur de la bâtisse qu’ils se seraient retrouvés, en présence d’une dizaine d’invités, dont François Baroin qui était le témoin. Leur mariage a été scéllé « vers 18h30 ». Les bans n’avaient pas été publiés pour des raisons de sécurité, assure-t-on. 


Il s’agit pour le ministre de l’éducation, âgé de 57 ans, de son troisième mariage. Avant la journaliste de BFM TV, Jean-Michel Blanquer a été marié à Sophie de Pyubaudet, issue d’une famille noble de la Basse-Marche, avec qui il a eu trois enfants, dont deux filles et un garçon. Leur union durera une vingtaine d’années. 


« Je suis rentrée de Cayenne en 2006. J’ai mis du temps à me réadapter psychologiquement et professionnellement. Je n’étais plus en phase avec la culture française, j’ai dû renouer les liens », avait confié en 2012 dans Le Parisien Sophie de Puybaudet qui fut, durant plusieurs années, traductrice-interprète à l’étranger avec sa famille. Elle s’est reconvertie aujourd’hui en coach et psycho praticienne. 


Après leur séparation, Jean-Michel Blanquer fait la connaissance d’Aurélia Devos, magistrate, de quatorze ans sa cadette. Il aura également un enfant avec elle. Mais l’union entre le professeur et son élève finit en 2020 par un divorce. Depuis, comme le révèle le site de l’ENS, Aurélia Devos est devenue « vice-procureur et chef de section auprès du Tribunal de Grande instance de Paris »

Laisser un commentaire