Jean-Jacques Bourdin « dévasté » sur BFM TV – trahison d’Albert de Monaco !

0
23773

Jean-Jacques bourdin vient de recevoir une belle gifle à travers une récente sortie du prince Albert II de Monaco.

Jean-Jacques bourdin s’était amusé à semer le doute autour des compétences du Pr Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection, invité dans son émission. Le journaliste de BFM TV réfutait alors la capacité de l’infectiologue à résoudre l’équation du Covid-19 comme il le prétendait. Et ce jour là, les deux hommes avaient entretenu un échange houleux  sur la question.

« Ce n’est pas la popularité qui soigne, Didier Raoult », avait déclaré Jean-Jacques Bourdin. « Non c’est moi qui soigne ! », répliquait le professeur de microbiologie. « Vous avez soigné quelqu’un dans votre vie ? Vous avez sauvé quelqu’un dans votre vie ? Alors calmez-vous ! Non, mais posez-moi des questions intelligentes », avait poursuivi Didier Raoult.

Voir cette publication sur Instagram

Toujours présent pour vous accueillir au réveil sur rmc et @bfmtv

Une publication partagée par Jean-Jacques Bourdin (@jeanjacquesbourdinofficiel) le

Le travail de ce dernier dans le cadre du traitement du Covid-19 vient en quelque sorte d’être avalisé par la visite privé effectuée ce 7 juillet par le prince Albert II de Monaco à l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille. Didier Raoult a d’ailleurs lui-même confirmé sur son compte Twitter la présence dans la matinée dans ses locaux, du prince venu s’entretenir avec lui.

« Merci à SAS Le Prince Albert II de nous avoir fait l’honneur de nous rendre visite, ce matin, à l’IHU Méditerranée Infection », a posté le professeur de microbiologie, directeur de l’institut, en commentaire d’une photo de lui et toute son équipe avec le prince du Rocher. Une manière également de répondre à tous ses détracteurs.

Le prince Albert II de Monaco, qui a lui-même été infecté par le virus en mars dernier, a ainsi profité de sa présence sur les lieux pour s’approprier les travaux réalisé  au sein de cet établissement spécialisé en infectiologie et dans la prise en charge du Covid-19. « Il tenait à le rencontrer, par curiosité intellectuelle, pour sa propre information », a indiqué un observateur selon Monaco Matin.

Mais cette visite du prince du Rocher pourrait conforter la rumeur selon laquelle il a joui d’une prescription d’hydroxychloroquine. Suivi par ses médecins, il s’était rapidement rétabli. Depuis, il a toujours réfuté la possibilité d’un traitement à base de la chloroquine. « Je n’ai pas eu besoin d’utiliser ce traitement. Il y a eu, bien sûr, une surveillance journalière et les moyens traditionnels : du paracétamol, des antibiotiques et beaucoup de vitamine C », affirmait-il début avril sur France 3.

Laisser un commentaire