Gregory Lemarchal, son ultime texto révélé au grand jour. Les fans bouleversés !

0
7873

Gregory Lemarchal fût la révélation de la saison 4 de Star Academy. Malheureusement, il disparu trop tôt.

Né en 1983 à la Tronche en Isère, Gregory Lemarchal remporta la quatrième saison de Star Academy, le télé-crochet diffusé sur TF1 de 2001 à 2008. En 2005 après sa victoire, le jeune chanteur enregistrera son premier album Je deviens moi. Il décède le 30 avril 2007 des suites de la mucoviscidose dont il souffre depuis sa naissance.

En effet, lorsqu’il est âgé de vingt mois, les médecins lui diagnostiquent une mucoviscidose. Malgré ses difficultés respiratoires, à l’âge de 12 ans, Gregory Lemarchal sort vainqueur de la formation de rock sauté Mambo Rock, catégorie cadet. Il joue également au basket, mais ne pourra pas mener sa carrière artistique comme il l’aurait souhaité en raison de la maladie.

En février 2007, le chanteur décide de faire une pause dans sa carrière. Il affirme alors vouloir se consacrer à l’enregistrement de son nouvel album dont il prévoit la sortie entre l’automne et l’hiver de la même année. Il enregistrera ainsi certaines chansons, dont Restons amis, Le lien, Recevoir, Tu prends, Je rêve et De temps en temps.

Il interprétera également, un mois avant son décès, en duo avec Hélène Ségara, le titre Vivo per lei. C’était lors de la première date de la tournée de la chanteuse. Après cela, sa santé se détériorera, et le 2 avril, Gregory Lemarchal est hospitalisé d’urgence à l’hôpital Foch de Suresnes. Il est dans la liste d’attente pour une greffe des poumons.

Le 29 avril au soir, le jeune chanteur donne son accord pour être placé dans un coma artificiel. Une mesure qui visait à alléger sa souffrance en attendant qu’une greffe soit trouvée pour lui. Mais elle ne le sera jamais. Il décèdera le lendemain. « Tout va bien, je vais être greffé cette nuit », aurait-il écrit avant de partir. Un texto qu’il aurait envoyé à Gérard Louvin, qui le connaissait bien. « Il est mort serein », a affirmé ce dernier.

« Je n’ai pas eu à le protéger. Tout le monde était discret autour de lui, car lui-même était très discret sur son mal », a-t-il dit. « Moi-même, je l’ai vu fatigué, mais jamais malade. Dans sa chambre, il y avait des bouteilles d’oxygène et un kiné qui venait tous les deux jours, c’est tout. C’était une boule de bonheur. J’ai été épaté par ses parents qui savaient qu’ils allaient perdre leur fils Gregory Lemarchal. Ils participaient à chaque émission », poursuivait Gérard Louvin.

Laisser un commentaire