Elizabeth II, angoissée, sa plus grande crainte pour Harry

0
18178

La reine Elizabeth II qui a dû, en raison de la crise du coronavirus, renoncer à plusieurs activités protocolaires, conjugue avec une terrible angoisse.

La souveraine a choisi d’annuler la messe de Pâques et plusieurs mouvements au cours de la semaine Sainte pour des raisons de sécurité sanitaire. Mais elle craindrait aussi pour la sécurité, non pas sanitaire cette fois-ci, de son petit-fils Harry, son épouse et leur fils Archie.

Sa crainte serait qu’Harry et sa petite famille, « forcés d’évoluer dans un monde qui n’est pas le leur », soient kidnappés. La reine Elizabeth II se souvient d’ailleurs désagréablement de « son expérience avec la princesse Anne, qui a échappé de justesse à une tentative de kidnapping il y a une quarantaine d’années ».

Un journaliste du journal The Sun qui était présent et avait tenté d’intervenir, avait été blessé. Tout comme le garde du corps de la princesse qui avait reçu trois balles. Celle-ci, ayant réussi à garder son sang froid face au prédateur, s’en était sortie sans mal.

« J’ai presque perdu mon sang-froid avec lui, mais je savais que si je le faisais, je devrais le frapper et il me tirerait dessus », avait-elle confié, amusée, quelque temps après. Mais la situation semble bien différente pour le prince Harry et Meghan Markle installés désormais à Los Angeles.

Le couple a d’ailleurs participé le 15 avril, dans la cité des Anges, à une distribution de repas aux personnes atteintes de maladies chroniques. Les Sussex étaient pour l’occasion, suivis par un 4×4 dans lequel se trouvait son équipe de sécurité.

«Ils étaient ici pour le dimanche de Pâques, et ils nous ont fait la surprise de revenir mercredi. Ils ont remis des repas à une vingtaine de nos clients, et ils étaient ravis», a confié à l’AFP Anne-Marie Williams, la responsable de la communication de Project Angel Food, au sujet du couple qui ne semble nullement inquiété.

Laisser un commentaire