Didier Bonnal-Ruan, « Affaire conclue », salve cinglante envers un vendeur, qui n’a rien vu venir !

0
16057

La célèbre émission de France 2, « Affaire conclue » a fait couler beaucoup d’encres, ces dernières semaines, avec la démission d’un membre important de l’équipe d’acheter. Il s’agit de jean-Pierre Chalençon, qui est connu pour être un personnage haut en couleur et qui n’a pas sa langue dans sa poche…

En effet, ce dernier avait engendré un immense scandale, en diffusant une photo sur les réseaux sociaux, où il il apparaissait aux cotés de Dieudonné et Stéphane Blet, qui sont deux personnalités très controversées. Autant vous dire que les critiques ont fusé sur les réseaux sociaux et la réaction de France 2 ne s’est pas fait attendre.

Face à l’ampleur de la polémique, Jean-Pierre Chalençon, a souhaité se retirer de l’émission « Affaire Conclue », mais il a tout de même tenu à régler ses comptes avant de s’en aller de l’émission présentée par Sophie Davant.

« Devant l’ampleur prise par cette polémique, j’ai décidé en accord avec la production de ‘Affaire conclue’ de me retirer des enregistrements dès aujourd’hui. On est totalement raccord avec Sophie Davant. D’ailleurs, elle m’a apporté tout au long de cette histoire son soutien le plus total. C’est mon amie et ça se vérifie. « , avait-il confié face à Jean-Marc Morandini.

Aujourd’hui, c’est une toute autre polémique qui touche à nouveau l »émission phare de France 2. En effet, Didier Bonnal-Ruan n’a pas hésité à rembarrer un vendeur sous les yeux ébahis de ses collègues.

André, un vendeur était venu vendre sa coupelle en céramique pour une occasion très spéciale. « Je vais offrir un cadeau à mon épouse pour fêter nos 60 années de vie commune », a-t-il confié. Avant d’ajouter : « J’espère bien aller au-delà du chiffre qui m’a été proposé. Je pense, en toute modestie et sans prétention, que j’ai présenté un objet de valeur », en référence au x 150 euros estimé par le commissaire priseur.

Une révélation loin d’attendrir Didier Bonnal-Ruan. « Ah non, moi, ça ne me touche absolument pas ! 60 ans de mariage ça ne paye pas le loyer de mon magasin ou l’Urssaf », a annoncé l’antiquaire qui semble ne pas mélanger sentiments et business. Une technique qui fait de lui un redoutable homme d’affaires.

Laisser un commentaire