Diam’s, dépression, confidence, un proche livre sa part de vérité …

0
7944

Depuis sa « réapparition » sur les réseaux sociaux, l’ex-rappeuse parle très peu d’elle. Récemment, une personne de son entourage a fait des révélations à son sujet.

On a, des années durant, plus entendu parler d’elle. Puis elle est réapparue sur toile avec de nouveaux projets professionnels. D’abord la décoration d’intérieur, puis une agence de voyages pour les déplacements en terre sainte. Et si de temps en temps, elle publie des citations religieuses, Diam’s parle très peu d’elle.

De ses années en Arabie saoudite, on en sait trop peu, alors qu’elle continue de fasciner autant que lorsqu’elle était encore sur la scène musicale. On se souvient alors que la chanteuse avait fait une dépression et avait été hospitalisée.

Accro aux médicaments, dont elle se gavait quotidiennement, elle avait voulu arrêter tout d’un coup. Mal lui en a pris, elle s’est retrouvé dans une ambulance. Aujourd’hui, Diam’s irait beaucoup. Et si elle ne donne pas elle-même de ses nouvelles, l’humoriste Melha Bedia, son amie, a bien voulu confier à son sujet.

« Diam’s va bien. Elle va en tout cas mieux que ce qu’elle n’a été », affirme-t-elle. «l’Islam a été une manière pour Diam’s de se sortir de l’état dans lequel elle était », explique l’humoriste, précisant que « « Je l’ai vue être mal, être dans des hôpitaux psychiatriques, prendre des cachets parce qu’on lui avait dit qu’elle était bipolaire à vie ».

Mariée, l’ancienne rappeuse est mère de trois enfants et mène une vie sereine. Entreprenante, elle a mis sur pied ‘‘Hégire Voyages’’, sa propre agence de voyages spécialisée dans les excursions vers la Mecque. Elle avait annoncé sur la toile la nouvelle avec enthousiasme : « Aujourd’hui est un grand jour moi ! ».

Melha Bedia est également revenu, dans l’interview qu’elle a donnée pour QG, sur les débuts de sa relation avec Mélanie Georgiades, à l’époque une amie de sa sœur. Diam’s lui avait « proposé un jour de faire ses premières parties, en faisant des impros ». « Tu peux me mettre dans une salle de 3000 personnes, je vais y aller sans souci », affirme-t-elle aujourd’hui.

Laisser un commentaire