Cyril Hanouna, sournois, il jette en pâture l’intimité d’une star

0
8879

Cette fois, c’est à une humoriste que Cyril Hanouna s’en est pris.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mardi 3 mars, revenant sur Roman Polanski et ses trois récompenses pour son film J’accuse lors de la 45e édition des César, Cyril Hanouna a marqué un arrêt sur l’humoriste Florence Foresti qui animait la remise des prix.

Selon l’animateur, Florence Foresti aurait improvisé ses sketchs. « Florence Foresti a improvisé deux sketchs qui n’étaient pas été prévus au conducteur puisqu’elle ne les a pas fait aux répétitions, ni devant le directeur artistique des Césars. C’est une allusion faite à un chanteur qu’elle a taclé. Je ne vais pas le citer car je l’aime beaucoup et on ne sait pas pourquoi. Et un sketch sur l’affaire Weinstein. Les deux elle les a rajoutés en fait pendant le direct ».

L’animateur s’est fait le malin plaisir de révéler la rémunération de la comédienne. « Les présentateurs des César touchaient environ 30 000 euros. Florence Foresti avait touché 50 000 euros en 2016 et sachez que cette année, Florence Foresti a touché 130 000 euros dont 30 000 euros pour ses auteurs », a-t-il dit en premier.

« Elle était furieuse à la fin de la cérémonie mais c’est vrai que partir avant la fin… (…) pour moi c’est une insulte au groupe Canal d’être partie avant la fin. Si j’avais été patron du groupe Canal, je lui aurais dit : ‘écoute Florence, tu veux partir avant la fin et bien écoute on va prendre des sanctions !», a poursuivi l’animateur

Et comme si ce n’était pas suffisamment, dans Balance ton post, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs sont revenus le jeudi 5 sur la cérémonie des César. Principalement sur l’un des sketchs de la maitresse de cérémonie, Florence Foresti, que l’animateur et ses chroniqueurs n’ont pas apprécié.

Celui sur les ‘‘prédateurs’’. « Vous vous rendez compte à côté de qui elle l’a mis? », a demandé Cyril, faisant allusion à Patrick Bruel que Florence Foresti n’a pas cité dans son sketch mais dont on imaginait très bien la référence. « Citer des gens qui ont été condamnés et d’autres qui ne sont pas condamnés… Patrick Bruel n’est pas passé devant la justice, ça n’a rien a voir avec Weinstein », a souligné l’ancien délégué.

Laisser un commentaire