Charlène de Monaco, Très inquiets, prince Albert en danger !

0
19324

Très inquiets pour la santé du prince, même si les nouvelles se veulent rassurantes, le couple a pris conseils sur différents traitements, notamment celui à la chloroquine.

Il s’agit du traitement expérimental du professeur Didier Raoult à qui il pourrait bien décider de faire confiance si la situation venait à perdurer. Mais heureusement, pour l’heure le prince semble ne pas en avoir besoin. Son état de santé ayant évolué positivement.

« « Ça va pas mal, je n’ai plus de fièvre. Je tousse encore un peu. J’espère que c’est la findu tunnel que je commence à apercevoir », confiait l’époux de Charlène de Monaco au micro de Stéphane Bern sur RTL. Il espère ainsi pouvoir bientôt revoir sa femme et ses enfants.

« Les médecins m’ont dit que mon état ne nécessitait pas ce genre de traitement », a souligné le prince au cours du même entretien, faisant référence au traitement disputé du professeur Didier Raoult que d’autres personnalités ont par contre testé.

C’est le cas du maire de Nice et son épouse qui auraient été parmi les premiers à expérimenter ce traitement. « Nous avons décidé de faire confiance aux études menées par le professeur Didier Raoult sur le Covid. Nous nous sommes fait prescrire, comme d’autres patients, le protocole à base de Plaquenil et de Zithromax », expliquait Laura Tenoudji dans un post sur Instagram le 22 mars.

« L’effet a été immédiat. En 48 heures, j’étais sur pieds, et j’ai la chance de ne pas ressentir d’effets secondairesC’est donc prometteur ! », a-t-elle poursuivi. Mais le prince Albert, visiblement, ne devrait pas avoir besoin de passer par ce protocole.

La maladie a fait 26 000 morts dans le monde, dont 9 134 en Italie et 1 995 enregistrés à l’hôpital en France, au soir du 27 mars. Le confinement a d’ailleurs été prolongé jusqu’au 15 avril, comme l’a annoncé le premier ministre français. « La situation va être difficile pendant les jours qui viennent », a prévenu Edouard Philippe.

Laisser un commentaire