Charlène de Monaco, sordide insinuation, retrouvailles tendues, le retour du prince

0
6550

La période de confinement attise les tensions et les médias ne contribuent pas toujours à les apaiser.

La princesse Charlène est dépeinte « très jalouse » par certains médias, notamment le magazine allemand Freizeit Spass qui rapporte une histoire surréaliste sur Le Rocher. Selon le tabloïd, un désaccord serait né entre la princesse Charlène et le prince Albert II, au sujet d’une ancienne escapade de ce dernier.

D’après le média allemand, le prince aurait renoué avec l’une de ses anciennes ex, Angie Everhart, qu’il aurait même installée au Rocher, alors que son épouse et les jumeaux, Jacques et Gabriella, se trouvent confinés à Roc Agel où ils se trouvaient déjà avant que le prince soit testé positif au Covid-19.

Ce dernier est désormais totalement rétabli comme l’annonçait son service de presse le 31 mars. Les médecins qui l’ont suivi à partir du moment où son statut d’infecté a été révélé, l’autorisait alors à sortir de sa quarantaine et à retrouver sa famille dont il était séparé depuis.

« Les médecins qui suivent le prince Albert II depuis le début de son infection au Covid-19 l’autorisent aujourd’hui à mettre un terme à sa période de quarantaine. Le souverain est déclaré guéri et en bonne santé », pouvait-on lire dans le communiqué.

On apprenait de même que le prince Albert de Monaco n’a pas été soigné à la chloroquine. « Je n’ai pas eu besoin d’utiliser ce traitement. Il y a eu, bien sûr, une surveillance journalière et les moyens traditionnels : du paracétamol, des antibiotiques et beaucoup de vitamine C. J’ai bu beaucoup d’eau, de thé et de liquides en général », a-t-il dit.

Le prince a donc pu retrouver sa famille. Seul ombre au tableau : non pas une ex-maitresse, mais quelques consignes à respecter encore pour s’assurer que ces derniers ne soient infectés à leur tour. « On ne va peut-être pas s’embrasser tout de suite », indiquait le prince au micro de Monaco Info, expliquant que le médecin préconisait « d’au moins observer encore un jour ou deux de distance de sécurité». Un conseil que le prince a correctement suivi.

Laisser un commentaire