Céline Dion, anéantie, confrontée à un viol épouvantable !

0
4964

Comme la plupart des personnes dans le monde, Céline Dion se retrouve confinée chez elle avec ses trois enfants en raison de la propagation de l’épidémie du coronavirus. En effet, la pandémie frappe de plein fouet le monde entier qui compte désormais des millions de personnes infectés. Ce virus touche tout le monde et même les stars et les politiques peuvent en être victime.

Dans ce contexte très tendu, plusieurs chanteurs sont contraints de reporter leurs concerts, dont Céline Dion, qui serait bouleversée pour une toute autre raison. La diva planétaire a été confrontée à une épreuve particulièrement douloureuse. Il s’agit d’un viol épouvantable. Mais si Céline Dion a été touchée par cette affreuse situation, c’est de manière indirecte.

Cela concerne en réalité son amie, Julie Snyder qui est également une célèbre présentatrice canadienne. Cette dernière avait porté plainte contre le producteur Gilbert Rozon, l’ancien juré de l’émission « la France a un Incroyable talent », diffusée sur M6. Cette affaire avait été révélée au grand jour par nos confrères d’Ici Paris, il y a un peu plus de deux ans.

« En apprenant la nouvelle par les journaux, la chanteuse aurait été totalement bouleversée. A tel point que l’un murmurait qu’elle ne serait peut-être pas en état de monter sur scène le soir même », a confié le magazine Ici Paris.

Par ailleurs, l’animateur de France 2, Laurent Ruquier s’est encore une fois illustré en collaborant sur un nouveau projet avec Gilbert Rozon il y a quelques mois. Le trublion de France 2, qui risque d’être évincé de la chaîne selon Cyril Hanouna suite aux audiences catastrophiques de son émission a annoncé avoir « beaucoup d’estime » pour Gilbert. Ce, malgré ses sérieux déboires avec la justice.

« Au total, dix femmes auraient attaqué en justice le célèbre producteur. En décembre 2018, Gilbert Rozon a été inculpé pour viol et attentat à la pudeur, pour des faits qui remonteraient jusqu’à 1979. Quelques mois plus tôt, un collectif de femmes, appelées Les Courageuses, avait obtenu la permission d’entreprendre une action collective en justice civile contre le producteur. Selon celles-ci, il aurait fait « au moins vingt victimes sur une période de trente-quatre ans, de 1982 à 2016 » », renseigne France Dimanche.

Laisser un commentaire