Caroline de Monaco, coronavirus, Pétrifiée, risque de raisonnement erroné

0
5045

La princesse Caroline pourrait se tromper dans son appréciation sur le parcours du Prince Albert II de Monaco, son frère cadet.

Selon le magazine allemand Bunte, rapporté par le site LeGossip, le prince Albert de Monaco s’assurerait d’un déménagement complet après ses passages à l’hôtel lors de ses déplacements officiels. « Il emporterait avec lui le reste du shampoing et de savon. Il demanderait à ce qu’ils soient emballés dans du plastique », apprend-on.

Un fait qui pourrait fort étonner lorsqu’on sait la fortune que possède la famille Grimaldi. « Il s’agirait en réalité d’un geste écologique », précise toutefois le site qui s’intéresse à la sœur aînée du prince, Caroline de Monaco, « qui aurait été pétrifiée pour le souverain du Rocher après que celui-ci a été diagnostiqué avec le coronavirus ».

Depuis l’annonce de la contamination du prince Charles, que le mari de la princesse Charlène a rencontré lors du sommet sur le climat, peu de temps avant d’être testé positif au Covid-19, plusieurs sources ont rapporté « la colère » des membres de la famille du Rocher contre l’héritier au trône britannique, soupçonné d’être à l’origine de la contamination du souverain monégasque.

En fin de semaine dernière, le prince Albert II de Monaco, qui est actuellement en meilleure santé que le prince Charles, a apporté des précisions sur « cette rencontre » à Londres avec le prince Charles et la supposée contamination de l’un par l’autre.

«Je ne pense pas que je puisse être accusé de l’avoir contaminé», a-t-il entamé ce jeudi 26 mars sur la fréquence de RTL. «Il est entré et moi j’étais déjà de l’autre côté de la table, donc on s’est salué comme ça, de loin», a-t-il ensuite affirmé, précisant qu’il y avait «beaucoup de monde non seulement autour de cette table mais aussi dans l’atrium de ce centre de congrès».

Les deux princes seraient donc restés à plus d’un mètre l’un de l’autre, sans possibilité de se contaminer. Par contre, les deux têtes royales ont pu contracter le virus  à travers les autres personnes présentes à cette réunion. Que les femmes Grimaldi apaisent donc leur colère contre l’héritier à la couronne britannique, à qui on souhaite plutôt un prompt rétablissement.

Laisser un commentaire