Arnaque sur internet : comment procéder si votre banque refuse le remboursement

0
377

Plus d’attention est requise. Les arnaques en ligne se multiplient et les banques refusent souvent de rembourser. 

Lorsque vous vous faites arnaquer, il s’affichent sur vos relevés de compte des paiements effectués par votre carte que vous n’avez pas réalisés. Sauf que votre carte n’a pas été dérobée et vous êtes sûr(e) que personne d’autre ne s’en est servie. Mais bien sûr, il est possible de demander un remboursement à votre banque si vous avez été victime d’une arnaque en ligne. 

Pour cela, il vous faut contacter votre banque, qui est supposée effectuer le remboursement sans tarder. Dans le cas où elle émet une opposition, voici les procédures qui sont recommandées. A cause de la multiplication des arnaques en ligne, il est devenu indispensable de vérifier de façon régulière ses relevés bancaires. 

Les fraudes bancaires à travers des techniques comme celle dite de « phishing » sont de plus en plus courantes. Les arnaqueurs collectent vos informations personnelles à travers un e-mail, un SMS ou un appel, en  adoptant l’image d’une personne de confiance. Mais leur seul but est de vous soutirer de l’argent.

Ces malfaiteurs peuvent aller jusqu’à se servir de vos comptes pour effectuer sans votre approbation des commandes, des prélèvements automatiques, des virements. Et au fil du temps, le nombre des victimes croit. Pour contrer cette situation, l’avocate Blanche de Granvilliers donnent quelques conseils. 

Elle explique dans son podcast La règle d’or la responsabilité de la banque et donne des voies de solutions. L’avocate cite notamment les articles L133-18 et L133-19 du Code monétaire et financier. « Si l’opération de paiement non autorisée a été effectuée en détournant, à votre insu, l’instrument de paiement ou les données qui lui sont liées, votre banque (qui est responsable de votre argent) doit vous rembourser immédiatement », peut-on lire.

La banque peut évoquer « une négligence grave de la part du consommateur », mais selon l’avocate, c’est à cette dernière « de prouver qu’il y a eu négligence grave de la part de son client ». Pour rentrer dans vos droits, il faut commencer par constituer un courrier adressé à votre banque en y rappelant des arrêts. Toutefois, il faut savoir que parfois, le tribunal peut juger le consommateur négligent. D’où la nécessité d’être vigilant. 

Laisser un commentaire