Anne-Sophie Lapix, invectivée, blessée, elle claque la porte

0
29421

Anne-Sophie Lapix a été récemment prise pour cible sur les réseaux sociaux, suite à son entretien avec le premier ministre dans lequel les internautes ne l’ont pas trouvé perspicace.

La journaliste a été vivement critiquée sur la toile au sujet de son interview du premier ministre, au point où elle s’est retirée du média social Twitter. Selon elle, c’est un « torrent de bouses » qu’elle a reçu de la part des internautes en colère qui estiment qu’elle n’a pas fait les choses comme il fallait.

En 2018 déjà, la journaliste s’était également retirée du réseau social après avoir essuyé  des critiques concernant sa « sortie sur les footballeurs en pleine Coupe du monde ». Mardi soir, on lui reprochait d’être « à la solde du gouvernement ».

« Faire de la polémique en cette période de crise sanitaire, autre forme d’incivisme », a écrit Laurine. « Rarement vu quelqu’un d’aussi insupportable, une honte à vomir », peut-t-on lire en commentaire sur Twitter. La journaliste, elle, affirme, avoir peiné.

L’interview qui était réalisée en duplex lui aura donné du fil à retordre. «Dans ces conditions, c’est compliqué de couper son interlocuteur (…) On se sent un peu coincé. Avec le décalage du son, ce n’est jamais un exercice facile, ni pour l’un ni pour l’autre», indique-t-elle.

Anne-Sophie Lapix est revenue avec le premier ministre sur la gestion de la crise sanitaire dans laquelle le pays est embourbé, et dont le reste de la planète n’est pas exempté, et qui résulte du nouveau coronavirus qui se répand à une vitesse terrifiante.

Malgré tout, la journaliste affirme : « je préfère travailler que ronger mon frein ». Le JT de 20h a été rallongé de 20 minutes suite à la suppression durant cette période de confinement de la série Un si grand soleil afin de mieux répondre aux interrogations des Français.

Laisser un commentaire