Anne-Claire Coudray dévoile les coulisses explosifs des interviews politiques !

0
201

Alors que la campagne présidentielle est sur toutes les lèvres depuis plusieurs semaines, les interviews politiques se multiplient ces derniers temps. En effet, les candidats se bousculent sur les plateaux de télévision afin d’évoquer auprès des français leurs programmes.

Si au premier abord, les candidats semblent à l’aise face à cet exercice qui est parfois en direct, dans les coulisses les tensions seraient palpables. Récemment, la célèbre journaliste de TF1, Anne-Claire Coudray est revenue sur son expériences avec les candidats à l’élection présidentielle et son retour est identifiant !

 » En politique, vous savez que vous allez forcément vous en prendre une à la fin de l’interview parce que le camps de la personne interviewée ne sera jamais content de la façon dont vous avez posé les questions. J’ai appris à ne plus y faire attention. » , a confié la ravissante brune lors d’un entretien accordé à nos confrères de Télécâble Sat Hebdo.

Avant de poursuivre : « On me traite de macroniste, de mélanchoniste, de gauchiste, de suppôt de la droite, je suis passée par toutes les couleurs politiques et ça me va très bien parce que ça veut dire que nous ne sommes complaisants avec personne ».

Récemment, la complice de Gilles Bouleau est revenue sur sa relation avec sa fille unique, Amalia. La journaliste émérite, qui apprécie chaque seconde passée avec sa fille, a bien conscience qu’en cette période présidentielle, le temps passé avec son enfant sera forcément amoindri.

« C’est vrai que vous ne construisez pas grand-chose. Les amoureux ont dû mal à comprendre que vous ne serez pas là la semaine prochaine et vous ne savez même pas quand vous allez revenir. La vie fait que je suis très contente d’être sédentaire parce que j’ai une petite fille de six ans et demi et je suis très contente de l’avoir et d’avoir changé de métier », a confié celle qui a longtemps officié en tant que journaliste de terrain.

Avant de souligner : « Je ne me sentais jamais autant vivante que sur le terrain, alors c’est vrai que quand vous revenez, vous avez la bougeotte ».

Laisser un commentaire