Albert de Monaco pose un lapin à Charlène à Pâques, virus en cause !

0
176

Une mauvaise nouvelle pour le prince Albert qui ne pourra pas être auprès de ses proches pour la célébration de Pâques cette année. 
Le prince Albert de Monaco a de nouveau contracté le covid-19, a annoncé le Palais dans un communiqué. Le mari de Charlène de Monaco, qui avait déjà, au plus fort de la crise sanitaire, été testé positif au virus, alors qu’il souffrait d’une pneumonie, ne présente cependant aucun symptôme et son état de santé ne soulève pas d’inquiétude. 
Seulement, il ne pourra célébrer la Pâques cette année avec son épouse et leurs enfants. Il s’est soumis à une période d’isolement comme le recommande la réglementation sanitaire, et est suivi par ses médecins. Le souverain travaille ainsi à distance, tout en restant en contact avec son cabinet, les membres du gouvernement et ses conseillers. 
Albert de Monaco devait prendre également part au 23e gala Stars of Stony Brook qui se déroulait à New York au Cipriani. Son engagement pour la conservation et la durabilité des océans sont reconnus au sein de cette messe. Le souverain aurait, la première fois, contracté le virus lors d’une conférence internationale à laquelle il s’était rendu. 
La princesse Charlène de Monaco se trouverait à Roc Agel, le domaine agricole, situé sur les hauteurs de Monaco, que possède la famille Grimaldi, même si une rumeur diffusée par la presse italienne affirme qu’elle se serait plutôt retirée en Corse. Une allégation que n’a cependant pas confirmé le Palais. 
Le magazine Neue Post rappelle la première expérience du souverain de Monaco avec le covid-19. A l’époque, c’est Monaco Matin qui avait annoncé sa sortie de quarantaine. « Les médecins qui suivent le prince Albert II depuis le début de son infection au covid-19 l’autorisent aujourd’hui à mettre un terme à sa période de quarantaine. Le souverain est déclaré guéri et en bonne santé », rapportait la publication. 
Charlène de Monaco aurait connu alors une grosse pression, le papa des jumeaux Jacques et Gabriella étant à l’époque classé parmi les personnes à risque, en raison de la pneumonie dont il souffrait déjà. Si la santé du prince Albert s’était détériorée gravement, l’ancienne championne de natation aurait dû prendre les rênes de pouvoir en tant que régente. Car étant la plus proche du prince Jacques, premier dans l’ordre de succession. 

Laisser un commentaire